COMBIEN DE TEMPS FAUT-IL POUR CRÉER UN PATTERN DE PROTÉINES AVEC LA SOLUTION PRIMO ?

La durée totale de création d’un pattern (hors étape de dessin) varie entre 10 et 15 minutes. La durée d’illumination est variable et doit être optimisée suivant les patterns projetés et l’objectif utilisé. Après cette étape d’illumination UV et dégradation du polymère anti- adhésif, il faut compter environ 5 minutes pour l’adsorption des protéines (durée variable suivant la concentration déposée sur le substrat).

POURQUOI LE TRAITEMENT DE SURFACE EST-IL IMPORTANT POUR LE PHOTOPATTERNING ?

Le photopatterning est une technologie dite soustractive. Elle vise tout d’abord à recouvrir un substrat avec un polymère anti-adhésif qui empêche l’adhésion de molécules et des cellules. Le système PRIMO permet ensuite de dégrader localement cette surface anti-adhésive, grâce à l’action combinée des UV et du réactif photo-activable (PLPP).

QUEL TRAITEMENT DE SURFACE ANTI-FOULING PEUT ÊTRE RÉALISÉ SUR LES SUBSTRATS ?

Nous recommandons l’utilisation du PLL-PEG. Nous développons régulièrement de nouveaux protocoles afin d’augmenter la stabilité des coatings de surface.

LE COATING DE LAMELLE PEUT-IL ÊTRE FAIT EN AVANCE ?

Nous préconisons d’effectuer le coating le jour même. Toutefois, notre équipe R&D développe régulièrement de nouveaux protocoles associés à des substrats spécifiques qui permettent de conserver des lamelles coatées et les utiliser ultérieurement.

QUELLE EST LA RÉSOLUTION DU DISPOSITIF ?

La résolution est de 1,2 µm sur tout le champ d’observation d’environ 500x300 µm avec un objectif 20x.

QUELLE TAILLE MAXIMALE EST-IL POSSIBLE DE PATTERNER ?

PRIMO permet de patterner toutes les images souhaitées sans limite de taille.

QUELS SUBSTRATS PEUVENT ÊTRE UTILISÉS POUR LE PHOTOPATTERNING DE PROTÉINES AVEC PRIMO ?

PRIMO permet de patterner tous les substrats standards de culture cellulaire : PDMS, verre, plastique, NOA, SU8. De nouveaux substrats sont régulièrement testés et validés par notre équipe R&D interne. Données internes disponibles sur demande. Données internes disponibles sur demande.

QUELS TYPES DE RÉSINE PEUVENT ÊTRE UTILISÉS POUR LA MICROFABRICATION AVEC PRIMO ?

Nous recommandons des résines SU8 sensibles aux UV entre 365 et  375 nm. Elles sont alors toutes utilisables avec PRIMO.

PRIMO PERMET-IL DE PATTERNER DES PROTÉINES SUR DES STRUCTURES 3D ?

PRIMO permet de patterner toutes les surfaces qu’elles soient planes, courbes ou couvertes de microreliefs. Il est par exemple possible de patterner des protéines sur les parois de micro-puits ou sur des micro-piliers de PDMS. Données internes disponibles sur demande.

QUELLE EST LA PROFONDEUR DE CHAMP DU DISPOSITIF ?

En utilisant un objectif 20x, la profondeur de champ du laser traversant un substrat transparent est de 200 à 300 µm.

EST-IL POSSIBLE DE PATTERNER DES PROTÉINES SUR DES HYDROGELS AVEC PRIMO ?

Nous recommandons d’utiliser la technique du transfert en patternant les protéines avec PRIMO sur une lamelle qui sera ensuite déposée sur l’hydrogel puis retirée. En effet, la phase d’illumination UV pour photopatterner des protéines sur les hydrogels modifie leurs propriétés physiques et donc les conditions expérimentales initialement établies.

QUELLES PROTÉINES PEUVENT ÊTRE PATTERNÉES AVEC LE DISPOSITIF PRIMO ?

Notre équipe et nos utilisateurs utilisent plus d’une dizaine de protéines différentes dont les suivantes, Fibrinogène‐488, Fibrinogène‐647, Fibronectine, GFP, Neutravidine‐488, Neutravidine‐647, PLL‐PEG‐Biotin, Protéine A‐647, Streptavidine, ainsi que des anticorps primaires et secondaires.

PRIMO PERMET-IL DE MENER DES EXPÉRIENCES EN CONDITIONS STÉRILES ?

Oui, les expériences menées avec PRIMO peuvent être réalisées en conditions stériles, et ce, même si le dispositif PRIMO n’est pas installé dans une salle prévue à cet effet. Nous recommandons dans ce cas d’effectuer toutes les étapes de rinçage et incubation sous hotte à poste de sécurité microbiologique (PSM), puis de disposer l’échantillon dans une boite de culture fermée qui peut ensuite être placée sur la platine motorisée du dispositif de photopatterning PRIMO.

COMBIEN DE TEMPS LES PATTERNS DE CELLULES PEUVENT-ILS ÊTRE STABLES ?

La durée de stabilité des patterns de cellules dépend du substrat utilisé et du type cellulaire ensemencé. Dans certaines conditions, les cellules peuvent adhérer sur les patterns de protéines jusqu’à 2 semaines. Notre équipe R&D développe régulièrement de nouveaux protocoles qui sont mis à la disposition de nos utilisateurs.

QUELS SONT LES AVANTAGES DU PHOTOPATTERNING AVEC PRIMO PAR RAPPORT AUX AUTRES TECHNIQUES DE MICROPATTERNING ?

La solution PRIMO confère aux chercheurs une totale indépendance et le plein contrôle sur leurs manipulations pour optimiser facilement leurs conditions expérimentales. PRIMO permet de générer rapidement n’importe quelle forme de pattern en protéines, d’aligner ou superposer précisément plusieurs protéines (jusqu’à 3 sans restriction suivant les protéines utilisées et leurs interactions) et de contrôler la densité locale de protéine adsorbée sur le support.

QUELS SONT LES CHAMPS D’APPLICATION DE PRIMO ?

  • Le photopaterning 2D sur substrat
  • Le photopatterning sur des microstructures 3D
  • La microfabrication
  • La polymérisation d'hydrogels

LE RÉACTIF PHOTO-ACTIVABLE PLPP DOIT-IL TOUJOURS ÊTRE UTILISÉ AVEC PRIMO ?

Le PLPP accélère la réaction de dégradation du polymère anti-adhésif lors du photopatterning (quelques secondes au lieu de plusieurs heures). En revanche, les manipulations de microfabrication avec des résines SU8 ou de la NOA ne requièrent pas l’utilisation du PLPP puisque ces produits sont photosensibles dans la longueur d’onde de PRIMO (365 nm pour le module PRIMO 2, précédemment 375 nm).